Menu
in

CLASSIQUE, LE NÉO-BISTROT POUR AMOUREUX DU COCKTAIL

Cafe Classique - Banner BARMAG

Le 19 mai, c’était la réouverture des bars en  France ; et aussi le baptême du feu pour Hugo Combe, Benjamin le Seigneur et leur bébé, Classique, un bar à cocktails autour du thème bistrot, dans le quartier de Pigalle. Un endroit ouvert toute la journée, où l’on retrouve tous les marqueurs : thé, café, pâtisseries, vins (uniquement naturels ou bio dynamiques), bière… mais pas seulement. Portrait de ce lieu

Quand Hugo Combe et Benjamin le Seigneur achètent cette vieille pharmacie, que l’on peut voir dans Baisers volés de Truffaut et dont ils ont conservé le cachet, une seule chose se trouve encore à l’intérieur : une vieille affiche pour du gel hydroalcoolique. Quelque chose d’encore inconnu à ce moment !

Depuis lors, la Covid-19 est passée par là, rendant ce gel célèbre, tandis que la pandémie frappe au cœur l’industrie du bar de manière inédite et repousse l’ouverture de Classique, prévue en décembre 2020, à mai 2021.

Si tous deux viennent du monde du cocktail après avoir notamment officié à l’Herbarium, à l’Hôtel national des Arts et Métiers, comme l’explique Hugo :

« Benjamin et moi avions la même vision. C’était notre volonté d’avoir un bar de quartier accessible à tous du matin au soir, quand les speakeasies ou carte de cocktails très pointues peuvent parfois effrayer ».

C’est donc un néo-bistrot qu’ils ouvrent.

Des produits premium

Si tous les codes du bistrot sont présents, ils sont poussés un cran au-dessus avec des produits premium. Le café est un blend biologique maison, réalisé avec leur torréfacteur artisanal, Esperanza. Les thés sont des thés de sélection et l’offre sandwiches est mitonnée avec les pains de chez Thierry Breton. Le pastrami provient de la maison Panzer, une des plus anciennes charcuteries ashkénazes de la capitale, ou bien d’autres plats, là encore avec des produits sourcés de petits producteurs comme les fruits et légumes des Verger St-Eustache. Même le fameux jambon-beurre des bistrots est un jambon blanc Prince de Paris issu de chez Doumbea et un beurre de la Maison Mari. La carte se renforce le dimanche avec le brunch.

Une autre ambiance le soir

Bistrot la journée, à 17h30 le côté cocktail prend son envol avec une carte où apparaissent les cocktails avant la liste des vins et bières, contrairement au midi. Une série de cocktails, petits twists de classiques comme le Tanoshii, un Martini umami à base de saké à déguster en pairing avec des huîtres, en happy oyster ; ou le Khata, twist de Negroni, sans gin, infusé avec des feuilles de figuiers. Et même un tiki, Emamom, autour de vermouth, et des amers. Et bien sûr leur signature : le petit apéritif.

Pour leur tenir compagnie, une offre de champagne de chez Damien Chaumuzart, servi sous forme de Blida. Ce sont de petits verres de dégustation champenoise, d’une contenance de 8 cl et gelés à – 22 degrés « comme un grand shot, une autre façon de boire du champagne, comme les vignerons qui utilisent toujours ces verres », précise Hugo. Nouvelle carte à la rentrée, alors venez vite la découvrir cet été.

Recette du Petit Apéritif

  • Ingrédients
    • 60 ml d’Aperol rincé avec de la noix de coco torréfiée
    • 15 ml de sirop de poivre blanc du Kompot et queues de cerises
    • 20 ml de jus de citron fraîchement pressé
  • Réalisation
    • Les ingrédients sont tous shakés, doublement filtrés. Ils sont versés dans une coupette glacée, sans garniture.
    • La noix de coco torréfiée est infusée sous vide à température ambiante, puis filtrée.

1, rue Lallier – 75009 Paris

Écrit par Anthony Poncier

Leave a Reply