Menu
in ,

2 JUIN : RÉOUVERTURE DES BARS ET DES RESTAURANTS, LE PROTOCOLE SANITAIRE ENFIN DÉVOILÉ

Transmis aux représentants du secteur en fin de semaine dernière, il vient d’être confirmé par Édouard Philippe. Quelles mesures désormais prendre pour la reprise tout en garantissant la sécurité, notamment celle des clients ? Éléments de réponse.

Après plus de 2 mois d’arrêt total, les acteurs du CHR peuvent enfin se réjouir. Le 2 juin, tous les bars et restaurants situés en zone verte pourront rouvrir l’intégralité de leur établissement, quand ceux situés en zone orange ne pourront accueillir des clients que sur leurs terrasses.

Élaboré par les organisations professionnelles (Groupement national des indépendants hôtellerie-restauration, Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) et prochainement validé par les ministères de la Santé et de Travail, le protocole sanitaire dédié aux acteurs du CHR constitue le texte de référence auquel les responsables de bars et de restaurants devront se conformer pour rouvrir leurs portes.

En premier lieu et pour éviter le croisement des personnes, tous devront afficher l’ensemble des consignes de sécurité de l’établissement ainsi que le plan de circulation à suivre. En outre, dans chacun d’eux sera désigné un référent « protocole sanitaire ». Il sera chargé du respect de ces règles, de la gestion des stocks de sécurité (masques, gel…) et de la bonne santé des équipes. En salles et en cuisine, le personnel sera dans l’obligation de se laver les mains ou d’utiliser du gel hydroalcoolique toutes les 30 minutes. A contrario, le port de gants sera inévitable.

Défense de boire un verre au comptoir

En matière d’organisation, concernant le service et les capacités d’accueil, Édouard Philippe a annoncé les modalités de sécurité que les responsables d’établissement devront mettre en place. Si les pouvoirs publics avaient dans un premier temps évoqué un espace de 4 m² par client, le gouvernement fait finalement marche arrière. « Les tables seront éloignées d’au moins un mètre, et les tablées ne devront pas dépasser 10 personnes », explicite le Premier ministre. Côté masque, il souligne que « son port sera obligatoire, qu’il s’agisse du personnel ou des clients, lors des déplacements au sein de l’établissement ». Enfin, parmi les autres mesures annoncées, relevons « l’interdiction d’être debout et de boire un verre au comptoir ».

Le protocole sanitaire engage d’autres restrictions. Parmi elles, les menus présentés sur les cartes devraient être interdits, ils pourront être proposés sur ardoise ou oralement. Concernant la capitale, placée, en zone orange et ayant comme seule opportunité pour l’heure d’ouvrir ses terrasses, Anne Hidalgo a évoqué l’éventualité d’autoriser les établissements à utiliser la voie publique sans frais supplémentaires.

Le secteur du CHR fut l’un des plus touchés par la crise. Nul doute que le million de salariés qu’il emploie retrouve aujourd’hui le sourire…

Gérald Dudouet

Écrit par Charlie Bist

Built in self test

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils