in

SEB BARTENDER : L’INFLUENCEUR COCKTAIL À SUIVRE…

Depuis un an, il est l’une des figures emblématiques de l’univers cocktails sur les réseaux sociaux. Inspiré par Marion Tagaux, le jeune homme chef barman de l’hôtel 5 étoiles Château Voltaire compte une communauté de 142 000 abonnées.

C’est l’influenceur qui monte dans la sphère cocktails : Sébastien Rodriguez, dénommé sur la Toile Seb Bartender affiche 40 k d’abonnés sur Instagram et 100 k sur TikTok. Ayant pour spécialité de partager des vidéos durant lesquels il crée sur le vif des cocktails, le Parisien de 23 ans, issu de la restauration puis de l’univers du bar, a succombé à la tentation. C’était durant le premier confinement.

« Je venais de quitter mon poste à l’hôtel Mercure le 8 mars 2021, le jour même de mes 21 ans et alors que j’avais un entretien de recrutement à l’Hôtel Particulier le 17 mars… Nous avons été confinés », se souvient-il.

Comme pour chacun d’entre nous, l’ennui gagne Sébastien. Ce dernier télécharge alors TikTok sur son Smartphone.

« Sur ce réseau, j’ai véritablement accroché avec les posts de la bartender Marion Tagaux, commente-t-il. Je l’ai alors contactée sur Instagram pour lui communiquer mon admiration, lui expliquer que j’exerçais le même métier qu’elle et que j’étais moi aussi passionné par la mixologie. Et elle m’a encouragé à me lancer ! »

Si Seb poste dans un premier temps ses vidéos de mixologie à la volée et séduit quelques abonnés, la vie reprend progressivement ses droits et notre futur influenceur sa carrière professionnelle.

« J’ai alors été recruté comme barman, au bar-restaurant Place des fêtes, situé à Clichy-la-Garenne… avant que le deuxième confinement ne débute le 30 octobre », se remémore-t-il. Un second arrêt sur image qui va le propulser sur le devant de la scène.

Avec plus de 1 million de vues sut TikTok

Achat d’un trépied, meilleur agencement que précédemment : Seb repart alors sur la planète TikTok à raison d’une création quotidienne en mixologie.

« Un jour parmi d’autres, j’ai alors posté un cocktail à base de Jack Daniel’s et de Jägermeister se souvient-il. Et en l’espace de 24 heures, avec pas moins de 400 000 vues je suis passé de 900 abonnés à 24 000. »

Progressivement le buzz s’installe avec des vidéos parfois vues 1 million de fois, conférant au jeune barman le statu quo d’influenceur. S’il évolue parallèlement à la fonction de chef barman à Place des fêtes, il est repéré sur les réseaux et se voit sollicité pour intégrer au même poste l’hôtel 5 étoiles Château Voltaire. Bingo ! Surfant sur la vague, il jongle alors de TikTok à Instagram, réunissant sur ce dernier réseau jusqu’à 40 k abonnés.

Il insiste : « Si des annonceurs me sollicitent pour promouvoir leur produit, je suis très attentif à leur qualité. Il faut faire le tri, rester en phase avec ses valeurs, respecter sa communauté. »

Aussi, s’il a notamment collaboré avec Don Papa et Monin, il ne souhaite absolument pas communiquer sur ses profits.

L’avenir ? « Continuer à travailler sur le terrain… J’ai bien conscience, concernant les réseaux, que tout peut s’arrêter du jour au lendemain », conclut-il, philosophe. Tout en précisant qu’il aimerait réunir plusieurs influenceurs dans le cadre d’un projet commun.

Affaire à suivre…

Réseaux :

Ça vous a plu ?

Écrit par Gérald Dudouet

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

ATHENS BAR SHOW : LES 8 ET 9 NOVEMBRE À TECHNOPOLIS, À ATHÈNES (GRÈCE)

AMÁZZONI GIN : UN CONCOURS AVEC LE PREMIER GIN ARTISANAL BRÉSILIEN