in

V AND B PRÉSENTE UNE NOUVELLE IDENTITÉ

Plus de vingt ans après sa création, l’enseigne de Château-Gontier-sur-Mayenne, qui a bouleversé la distribution des boissons en France, se pare d’une nouvelle image pour exprimer ses valeurs. Elle s’est donné également pour mission de promouvoir la bière craft. Retour sur l’histoire d’une entreprise en pleine expansion.

280 magasins – dernière ouverture fin 2023 à Vourles (69) –, 1 500 collaborateurs, 5 millions de clients, 350 millions de chiffres d’affaires en 2023 : pour tous les entrepreneurs en France, V and B est une véritable success story.

L’histoire a débuté en 1998 lorsque Jean-Pierre Derouet, expert en vin, et Emmanuel Bouvet, spécialiste de la bière, imaginent un concept inédit en France : une cave-bar. La première ouverture de V and B (Vin et Bière) a lieu en 2001, à Château-Gontier-sur-Mayenne.

Depuis la naissance de l’enseigne, nos 2 entrepreneurs très actifs n’ont cessé de multiplier les activités avec quelques dates clés : développement de son école de formation en 2013 ; création de Levrette Café (genre de bar de nuit) en 2016 ; achat de 120 hectares de vignes dans la région bordelaise en 2018 ; lancement du festival musical V and B Fest’ en 2019 ; et association avec l’enseigne de boissons sans alcool Gueule de Joie en 2023.

Une sacrée évolution ! « V and B est particulièrement implanté en Bretagne et autour de Bordeaux. Nous commençons à investir la région parisienne. La crise sanitaire a remis en lumière la partie cave, représentant déjà une place importante dans notre concept », explique Audrey Aubert, responsable communication.

Pour 2024, l’enseigne de distribution de boissons a planché sur une nouvelle identité marquée du sceau de la bonne humeur, de l’authenticité et de l’enthousiasme pour faire le bilan de plus de 20 ans de succès avec ses 280 franchises.

« Avec cette nouvelle identité, nous souhaitions réécrire l’histoire et la mission de V and B, et les clarifier visuellement avec un esprit franco-français. Notre mission est d’animer les différents territoires avec nos magasins dans toute la France. Nous créons des espaces de rencontres pour tous les types de consommateurs animés par des énergies humaines. V and B est le projet d’un entrepreneur ancré dans le paysage local », commente Audrey sur cette nouvelle image moderne, tricolore et artisanale.

Au menu de cette communication qui démarre progressivement : des pictos illustrant la culture française comme un clocher ; et des trames de fond au style craft, comme des capsules faisant office de tampon.

Dès son ouverture, V and B s’est démarqué par son offre bières qui représente entre 60 et 65% du chiffre d’affaires.

«Nous étions les premiers à distribuer des bières allemandes à l’ouverture, nous faisions figure d’Ovni», se rappelle Audrey Aubert.

L’enseigne réunit aujourd’hui 5 000 références autour de 100 brasseries traditionnelles et artisanales.

« Voilà 7 ans que nous avons commencé le référencement des brasseries craft et essentiellement françaises. Nous regardons le côté innovation et les volumes. La Débauche, Grand Paris, Hoppy Road sont nos partenaires historiques. Récemment, nous avons entré d’autres acteurs comme Prizm et Juxebox », souligne Alexandre Lecart, chargé de marketing et d’achat bières craft.

Autre proposition bière appréciée des consommateurs : les calendriers de l’avent bière répartis sur les 2 thèmes que sont traditionnel et craft. En 2023, les franchises ont vendu 24 000 box, à 70% traditionnel. Pour montrer son expertise bière, l’entreprise n’a pas hésité à fonder en 2019 sa brasserie dénommée Mont Hardi, basée près du siège.

« Nous revendiquons notre côté producteur, comme dans le vin, ajoute Alexandre Lecart, qui travaille aussi sur l’offre des nombreux bars bières du V and B Fest’. Depuis 2022, le maître brasseur Louis Grossard-Blanquet (ex-brasserie LBF) est aux commandes des cuves. La gamme a été totalement refondue depuis un an et demi avec une gamme permanente classique en bouteilles de 33 cl, et une collection craft, faite de recettes modernes en canettes de 33 cl. En 2023, le volume conditionné a représenté 3 500 hectolitres. »

À découvrir les 23, 24 et 25 août !

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

WOLFIE’S, UN WHISKY COSIGNÉ PAR LA ROCK STAR ROD STEWART

FOOD COURTS, LES NOUVEAUX TEMPLES DE LA BIÈRE