Menu
in ,

3 FONTEINEN : LA MYTHIQUE MAISON SE LANCE DANS UN NOUVEAU PROJET

Suite de notre article précédent sur la découverte des lambics.

Cap sur la ville de Lot, à 20 kilomètres du centre-ville de Bruxelles. Les mordus de gueuze se donnent rendez-vous à la lambik-O-droom de 3 Fonteinen pour déguster les cultissimes Oude Gueuze Cuvée Armand & Gaston ou autres lambics aux fruits. Dans un décor lumineux au style récup’, l’atmosphère respire l’histoire des gueuzes artisanales et celle de la célèbre brasserie. Derrière cette belle histoire se cache un homme : Armand Debelder. Dès l’enfance, ce petit génie du lambic fut plongé dans le monde brassicole. Il fut héritier d’une famille de propriétaires d’un café et d’une gueuzerie dans le village de Beersel.

Lambik-O-droom de 3 Fonteinen

Valoriser, sur le site de Lot, le patrimoine de Pajottenland, l’air fertile aux micro-organismes mais aussi le terroir et faire vivre une expérience « gueuzerie » à ses visiteurs dans un beau complexe.

Bacs de fermentation spontanée

Brasseur de lambics depuis 1997, cet homme déterminé a redoré le blason de la bière de fermentation spontanée. Depuis 2019, ses 2 associés, Michaël Blancquaert et Werner Van Obberghen, ont pris la relève et planchent sur un projet ambitieux qui débutera en 2023 : valoriser, sur le site de Lot, le patrimoine de Pajottenland, l’air fertile aux micro-organismes mais aussi le terroir et faire vivre une expérience « gueuzerie » à ses visiteurs dans un beau complexe. « Dans le passé, la brasserie était l’activité d’hiver d’une ferme ; aujourd’hui, on veut retrouver ce lien totalement disparu entre le fermier et le brasseur. » Depuis 2017, 3 Fonteinen collabore avec 11 fermiers locaux en vue d’accroître la culture de céréales.

Maquette du projet de brasserie

Seconde action : développer un verger de cerisiers destinés à la macération des griottes de Schaerbeek. Parallèlement, une seconde brasserie à côté de celle de Beersel verra le jour pour expérimenter les effets climatiques du Lot, équipée d’une nouvelle ligne d’embouteillage et d’une cave de 350 000 bouteilles. Tout cela visible du grand public. « Les visiteurs pourront se balader et prendre une bière. Cet endroit ressemblera à un lieu de pèlerinage pour visiter la brasserie et la région de Pajottenland ainsi que la vallée de la Senne », explique Werner Van Obberghen. Une initiative louable.

Écrit par Laurence Marot

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils