in ,

LES SPIRITUEUX SANS ALCOOL, NOUVELLE CATÉGORIE EN PLEIN ESSOR

Boire mieux, moins et sobrement : de Londres à Paris, c’est désormais le mot d’ordre des consommateurs. L’industrie du bar l’a bien compris. Depuis 4 ans, certaines boissons ont émergé sur le marché anglo-saxon et débarquent enfin en France. Enquête sur une tendance healthy en phase de frémissement.

La marque pionnière de spiritueux sans alcool : Seedlip 

L’histoire commence en 2013. Dans sa cuisine, le Londonien Ben Branson en photo) monte sa distillerie avec un petit alambic en cuivre et un ouvrage datant de 1651, « The Art of Distillation », prodiguant des remèdes à base de plantes distillées non alcoolisées. Son ambition : créer une boisson zéro degré, zéro calorie, sans sucre, sans édulcorant, et avec des arômes naturels à mixer. Macération, distillation, assemblage, filtration pour chaque ingrédient pendant 6 semaines : sa première concoction, sous la marque Seedlip, sort en 2015 : Seedlip Garden est un étonnant blend aux saveurs florales à base de foin, de pois de senteur et d’herbes aromatiques. 1 000 bouteilles sont alors commandées par Selfridges. Un tabac !

Le jeune alchimiste vient d’ouvrir la voie à une catégorie sans législation encore officielle : les spiritueux sans alcool. Certains vous diront qu’il s’agit là d’une hérésie car selon le règlement de l’Union européenne, un spiritueux doit avoir un taux d’alcool minimum à 15 degrés. Depuis mai dernier, Diageo est entré dans le capital de Seedlip et confirme sa position de leader des spiritueux sans alcool. 

Extrait du dossier “Les spiritueux sans alcool, nouvelle catégorie en plein essor” à paraître dans le prochain BARMAG. Pour vous tenir informé des dernières tendances du bar, abonnez-vous.

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

OPERATION DAGGER, L’AVANT-GARDISTE

FRENCH RIVIERA, COMME UN AIR DE VACANCES