Menu
in ,

LITTLE ATLANTIQUE BREWERY : ÇA BRASSE À NANTES

Illustration : Christophe Theilmann Architecte

Le 20 décembre et après presque 2 ans de travaux, l’endroit ouvrira ses portes aux Docks de Chantenay à Nantes. Brasserie, brewpub, restaurant et lieu de séminaire, cet ambitieux projet représente l’un des principaux acteurs du programme de réhabilitation d’un quartier historique de la ville, berceau de la construction navale. Découvrez cette adresse qui va remuer l’univers de la brasserie.

Vue depuis Trentemoult

Un nouveau chapitre de l’histoire de la bière nantaise

Vue plongeante sur la Loire, imposant bâtiment de 3 000 m2 datant de 1856, couvert de briques et totalement rénové, lieu de naissance du majestueux trois-mâts le Belem : le décor de Little Atlantique Brewery, encore à l’abri des visiteurs, en impose dans les nouveaux Docks de Chantenay. « On parie sur ce nouveau quartier en pleine renaissance, explique Jérôme Pallier, cofondateur. Pour notre projet, nous recherchions un endroit ancien, racontant une histoire. Nous nous sommes donc installés près de l’ancienne cale Dubigeon, aujourd’hui chantier naval de l’Esclain.

La brasserie Little Atlantique Brewery rend hommage à la construction navale atlantique et aussi aux brasseries de la Meuse, jadis parmi les plus grandes brasseries de l’Ouest, qui se situaient à quelques mètres d’ici et qui ont fermé au milieu des années 1980.

Originaire de Concarneau et passionné de voile, cet ancien directeur du business développement chez Kronenbourg rêvait d’une nouvelle vie à Nantes dans un univers qu’il maîtrise sur le bout des doigts. Heureuse coïncidence : au pays du muscadet, la bière artisanale est en pleine effervescence. De nouvelles figures du coin comme les brasseries Aerofab, Nautile et les Brassés régalent déjà les amateurs de bons jus houblonnés.

L’équipe. Devant : Virginie Wachowiak, Jérôme Pallier, Rob Mc Hardy
Derrière : Claire Van Effenterre, Simon Hicher

En 2016, ce dynamique quarantenaire embarque son ami australien Gregory Smith, œnologue de formation, dans l’aventure Little Atlantique Brewery. Ils rachètent une ancienne huilerie du XIXe siècle en bas de Chantenay pour bâtir le royaume de la bière nantaise et un lieu de convivialité. Coût du projet : un investissement de 3,3 millions d’euros pour rénover le bâtiment.

Un haut lieu de la bière à multiples facettes 

Pour frapper fort dans la métropole nantaise, ces 2 hommes de stratégie ont finement réfléchi le squelette de ce projet, orchestré par l’architecte nantais Christophe Theilmann qui a déjà œuvré sur les Nefs de l’île. Little Atlantique Brewery est davantage qu’une brasserie : un brewpub nouveau genre composé d’un lieu de production, d’une offre bar exhaustive, d’une restauration innovante et d’une partie événementielle. Le tout dans un cadre exceptionnel.

À n’importe quel endroit du bâtiment, le client pourra observer les étapes de production de la bière et les mouvements de la Loire.

Entamons la visite dans cet endroit qui a pris soin de préserver les vestiges du passé, entre murs bruts, poteaux couleur rouille, crochets utilisés pour les gréements et poutres en pin provenant des forêts d’Oregon. Première escale dans le bâtiment principal : la monumentale salle de brassage englobée sur plusieurs étages. Le rez-de-chaussée conjugue savamment espace bar et snacking, avec pour spectacle derrière le comptoir XXL les 2 cuves griffées de la marque allemande BrauKon de 30 hectolitres et le hot water tank. « La qualité allemande est idéale pour faire des petites séries et des bières de caractère », précise le cofondateur.

Cuves de brassageCuves de fermentation

La seconde partie du bâtiment est dédiée à la suite de la fabrication de la bière, entre la fermentation (4 fermenteurs de 60 hectolitres et 3 de 40 hectolitres), l’enfûtage et, à terme, le vieillissement en barriques où le maître brasseur veille au grain.

Écrit par Laurence Marot

Leave a Reply