in ,

RIVIÈRE DU MÂT, MIEUX QU’ÉCORESPONSABLE : CITOYENNE !

Distillerie Rivière du Mât - Saint Benoît - La Réunion

Créée en 1886, la distillerie tient son nom de la principale rivière de La Réunion. Installée à Saint-Benoît Beaufonds depuis 1984, l’entité écoresponsable, qui produit annuellement entre 50 000 et 60 000 hectolitres de rhum, a pour spécificité un engagement sans pareil dans l’énergie renouvelable. Éclairage.

Teddy Boyer, Directeur de la distillerie
Teddy Boyer, directeur de la distillerie

Afin de mesurer la place qu’occupe la distillerie Rivière du Mât dans le paysage sucrier et rhumier réunionnais, il suffit de savoir qu’elle a la capacité de consommer jusqu’à 70% des 70 000 tonnes de mélasses annuellement produites sur l’île. Jusqu’en 2018, La Réunion exportait annuellement entre 15 000 et 20 000 tonnes de mélasse non transformée en rhum. Aussi, Rivière du Mât, en partenariat avec le sucrier Tereos et le producteur d’énergie verte Albioma, a choisi d’utiliser ce potentiel pour faire de la production énergétique un pilier fondamental de son activité, sans compromettre sa vocation première : faire du rhum.

En 2011, nous avons procédé à l’implantation d’une unité de méthanisation des vinasses. Elle nous permet d’en traiter 50% et de produire, en se dégradant, du méthane sous forme de biogaz, qui réduit de 80% notre utilisation de fuel.

Teddy Boyer, directeur de la distillerie

Un premier pas afin d’acquérir assez de connaissances en la matière pour poursuivre ses investissements et engager, en 2018, un projet de méthanisation pour la totalité des vinasses de la distillerie. « Ainsi doublée, notre production de biogaz alimente également la chaudière et l’excédent est transformé en électricité via 2 moteurs électriques d’1,2 MWh, par cogénération », ajoute-t-il. 

Cuve de fermentation

Pleinement investie dans la crise sanitaire

Animée du souci d’assurer toujours plus solidement son avenir, la distillerie s’ouvre à des perspectives de développement avec la production de bioéthanol pour alimenter une turbine à combustion (TAC) mise en place par la société Albioma, productrice d’énergie verte, à Saint-Pierre. « Elle viendra en renfort aux moyens de production déjà existants, notamment aux heures de pics de consommation électrique, et sera à 80% alimentée par du bioéthanol issu de la mélasse des campagnes sucrières », confie le directeur de la distillerie.

Totalement impliquée dans le développement durable, Rivière du Mât porte, à bien des niveaux, sa contribution sociétale. Lors de la crise sanitaire, la distillerie, toujours en activité, a ainsi significativement produit de l’alcool à destination des établissements de santé de l’île. « Nous alimentons de manière continue la majorité des pharmacies de l’île et les professionnels de santé en alcool à 90°, les fabricants de solutions hydroalcooliques en alcool à 96°, les soignants et les Réunionnais – via notre filiale Mascarin – en alcool ménager à 90°, précise Teddy Boyer.

Enfin, portant dans son ADN une ambition profonde de produire sans dérégler l’écosystème, de s’impliquer d’un point de vue citoyen et aussi de préserver son environnement, la Rivière du Mât travaille actuellement à la restauration de son patrimoine industriel et, plus précisément, de la cheminée de Beaufonds… Son idée : rien ne se perd, tout se réinvente.     

Par Gérald Dudouet

T'EN PENSES QUOI?

Écrit par Charlie Bist

Built in self test

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Maison Villevert

RENAISSANCE SPIRITS : UN DISTRIBUTEUR ADOSSÉ À UNE MAISON DE SPIRITUEUX HAUT DE GAMME

Livret Recettes Oli'Gin Chartreuse ouvert

OLI’GIN DÉVOILE SES COCKTAILS ESTIVAUX EN COLLAB’ AVEC CHARTREUSE