Menu
in ,

BACARDI LEGACY FRANCE : 3 POINTURES DU BAR EN LICE

Le 17 février, le jury de l’édition 2020 élira le.la bartender qui s’envolera vers Miami en mai prochain pour la finale internationale de ce prestigieux concours. On rappelle le principe : créer un cocktail facilement reproductible qui s’inscrit dans l’histoire du rhum Bacardi, soutenu par une campagne promotionnelle originale. Un vrai défi ! Seulement 3 bartenders passeront au crible pour défendre les couleurs de la France. Découvrez l’un de ces talents triés sur le volet, son cocktail en compétition et son angle d’attaque.

PAULINE LE DILY 

Son parcours 

Des yeux pétillants et une pêche d’enfer : Pauline Le Dily est bar manager de la nouvelle pépite à cocktails, Divine, ouverte en 2019 à Paris.

Après une formation hôtelière à Blois et une mention complémentaire Bar à Montpellier, elle s’est frottée au nec plus ultra des bars à cocktails de France D’abord entre Papa Doble aux côtés de Julien Escot et le Candelaria pendant 3 ans, chapeautée par Sébastien Gans. Ensuite au monde de l’hôtellerie de luxe à Paris et à Courchevel. Enfin dans l’écurie de son futur mentor, Nicolas Munoz, à Bisou, fief des belles mixtures sur mesure. Cet ancien finaliste de la Bacardi Legacy lui a livré les clefs pour devenir une véritable show woman du cocktail.

Sa relation avec le rhum 

Papa Doble oblige, le rhum est l’un des premiers spiritueux que Pauline Le Dily maîtrise en cocktail. « Aujourd’hui c’est un produit rassurant et il parle à tout le monde. Avec ce spiritueux exotique, on peut réaliser des cocktails aux saveurs surprenantes, par exemple avec une recette associée à de la betterave. »   

Le concours Bacardi Legacy 

Ce petit bout de femme pleine d’énergie n’est pas à classer dans la catégorie des « barmen adeptes des concours de cocktails ». Il a fallu un heureux concours de circonstances, c’est-à-dire la création d’un cocktail à base de rhum Bacardi pour la carte de Divine, pour que son ancienne collègue et finaliste France, Sara Moudoulaud, la convainque de s’inscrire à la prestigieuse compétition. Le résultat : un effet très bénéfique ! « Depuis que je prépare cette compétition, je me suis rendu compte que je suis sortie de ma zone de confort. »  

Son cocktail 

Ni extravagance ni sophistication pour sa création baptisée Sencilla, arborant l’accroche « Simple Pleasure ». Un seul mot d’ordre : la simplicité à travers un cocktail à 3 ingrédients « J’ai pour ambition de prouver que les choses simples peuvent être bonnes. Le rhum Bacardi Carta Blanca pose le profil aromatique du cocktail. Le Picon ajoute une note d’amertume, tandis que le cidre amène une acidité naturelle. »

Sencilla
3 cl de Bacardi Carta Blanca – 2 cl de Picon – 10 cl de cidre

Sa stratégie pour le concours 

Féministe dans la peau, la barmaid n’a jamais été une fervente des réseaux sociaux mais cette fois-ci elle a retroussé ses manches pour y arborer les couleurs de son cocktail. Pour bien mener son discours – la défense de la place des femmes au sein de l’industrie du bar et de la restauration –, Pauline Le Dily s’est rapprochée de l’association commanditée par la chef Amandine Chaignot : A.F.F.A.M.E.E.S. « Cette compétition est une excellente opportunité pour prêcher la bonne parole. » Avec le soutien de ses amies photographes, elle a conçu la page Instagram « Sencilla_Pauline », bien accrocheuse. Bien sûr, le bar des femmes « Combat » l’a accueillie à bras ouverts pour son nectar et son discours. Au lieu de sillonner tous les bars de France, Pauline a posé ses bouteilles et shakers dans des lieux en adéquation avec ses revendications : au salon Metro, dans le sud de la France. « Je ne m’adresse pas uniquement aux barmen. N’importe qui derrière un comptoir peut réaliser le Sencilla » ; mais aussi dans son ancienne école hôtelière à Blois pour parler de son expérience de barmaid dans un univers encore masculin.

Sara Moudoulaud (Le Syndicat) et Adrian Niño (bar 1802) sont les 2 autres bartenders en lice pour la finale France. Portraits à découvrir dans le magazine BARMAG de février. Abonnez-vous ici.

Écrit par Laurence Marot

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils