in ,

BOWS, UNE GAMME HORS DES SENTIERS BATTUS

En quelques années d’existence, la distillerie Bows, installée à Montauban, s’est taillé une belle réputation. Elle est aujourd’hui considérée comme l’une des plus créatives de l’Hexagone. Entretien avec Benoît Garcia, son créateur.

Quel genre de spiritueux cherches-tu à créer avec ta marque Bows ?

Du bon et du goût ! Je veux du caractère, beaucoup d’aromatiques et un style droit et incisif accompagné d’un peu de folklore avec un côté sauvage. Je crée des spiritueux punchy, aux bouquets explosifs. D’ailleurs, le style s’affirme de plus en plus. Aujourd’hui je produis 2 pur malts, 3 gins, une vodka et 2 rhums qui vont dans cette direction.

On t’a vu réaliser une grande fresque murale lors d’un rassemblement des producteurs de whisky français. Fais-tu le lien entre les graffitis et la distillation ?

J’ai 20 ans de graffitis derrière moi et je pratique encore, même si j’ai de moins en moins de temps pour ça. J’ai peint au Pérou ou en Australie lors de voyages, je faisais également pas mal de sculpture. Ces activités artistiques m’aident dans la créativité que j’essaie d’apporter à mes spiritueux. Je ne cherche pas à me calquer sur les spiritueux classiques.

Quels sont tes projets ?

J’ai pour projet de construire une distillerie plus grande, je n’ai plus un centimètre carré de libre et je ne sais plus où stocker mes fûts. À ce rythme, je dois envisager de louer des containers ! J’aimerais aussi recruter quelqu’un pour m’épauler mais je n’ai pas encore trouvé le bon profil car c’est un boulot super exigeant pour lequel on ne peut pas compter les heures. Il ne suffit pas d’aimer boire et faire la fête.

T'EN PENSES QUOI?

0 points
Upvote Downvote

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

LES ATELIERS BALLANTINE’S SILLONNENT LA FRANCE

LE LIDO LANCE SA CARTE COCKTAIL SIGNÉE NICO DE SOTO