CONSULTANT BRASSEUR UN NOUVEAU MÉTIER - Banner BARMAG
in ,

CONSULTANT BRASSEUR, UN NOUVEAU MÉTIER

Ils auraient pu monter leur brasserie, mais ces spécialistes de la bière ont choisi d’accompagner des futurs brasseurs dans la création de leur entreprise et de leurs produits. Rencontre avec ces figures qui participent à l’avenir du patrimoine brassicole en France.

Théodore Becquart, de « Brewing Theory » : des formations sur mesure

C’est dans la métropole lilloise que Théodore Becquart a installé son local pour organiser son activité Brewing Theory, bâtie en 2019 : d’un côté la partie formation, équipée d’une bibliothèque à disposition; et de l’autre, son bureau et son laboratoire avec une armada d’outils.

Né dans une famille de brasseurs, ce Nordiste de 31 ans a toujours eu la passion de la bière. Après une formation d’ingénieur à l’ISA à Lille, Théodore Becquart rejoint 2 institutions de la bière des Hauts-de-France : la brasserie Saint-Germain en tant que brasseur, et la brasserie Célestin en tant que responsable de production.

Rapidement, l’idée d’entrepreneuriat trotte dans la tête du jeune homme.

consultant brasseur Cillian Byrne

«À l’époque, je m’intéressais au Kombucha. J’avais le projet de monter une brasserie dédiée à la boisson fermentée en la finançant grâce à des missions de conseils et de recherche et développement pour des brasseries», explique l’expert qui décroche illico son premier et gros contrat : l’accompagnement, de l’outil de production aux créations de recettes, de la nouvelle brasserie Brique House à Saint-André-lez-Lille. Un carton !

Aujourd’hui, le consultant a diversifié ses activités et enchaîne les missions, principalement dans la région.

«Ce monde évolue sur de petites structures locales qui ont besoin de former les salariés au métier de brasseur, détaille l’expert qui mise sur des formations courtes et sur mesure. On ne peut pas mettre 6 mois pour organiser le fonctionnement d’une brasserie et 6 mois pour maîtriser ses produits, il faut être performant ! Le consommateur est intransigeant en termes de qualité. Je m’adapte à chaque projet. Pour des personnes reconverties comme les propriétaires de la brasserie Gobrecht et Motte-Cordonnier, la formation théorique dure 6 à 7 jours au laboratoire et chez un brasseur partenaire. Quant à la pratique, elle prend 2 à 3 semaines, elle se fait sur place chez le porteur de projet et sur son matériel.»

Il propose plusieurs services. Sur la partie recette ? «J’accompagne également les brasseurs sur l’amélioration de leurs recettes et sur des tests pour des créations. Je demande un brief précis et chaque recette est unique, ajoute Théodore Becquart, qui a un agenda bien chargé. Demain, je forme les salariés d’une brasserie sur le management de qualité et l’analyse des faux goûts.»

Ses projets pour 2022 : accroître ses activités sur le laboratoire de recherche et de développement au côté de son ingénieur en alternance, Anaïs. Avis aux brasseurs du Nord !

52, rue Gabriel-Péri – 59700 Marcq-en-Barœul

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
London dry gin fords Banner BARMAG

LONDON DRY GIN FORDS, UN GIN FAIT POUR LES COCKTAILS

Sake de A à Z - Banner BARMAG

LE SAKÉ DE A À Z, INTRODUCTION AU SAKÉ JAPONAIS