Menu
in

DE MARSEILLE, À TOURS EN PASSANT PAR LYON, ON VOUS RÉVÈLE DE NOUVEAUX BARS POUR PROFITER DES BEAUX JOURS D’ÉTÉ

Ils viennent d’ouvrir et vous attendent avec l’impatience d’hôtes bienveillants portés par une volonté de partage et de convivialité… Quels sont les nouveaux lieux français censés optimiser votre été ?

Suivez le guide.

Un nouveau Café Joyeux à Tours

Inauguré par Pascal Légitimus, un Café Joyeux a ouvert ses portes à Tours le 10 juin dernier. 9e établissement de ce type sur le territoire français, ce bar, qui a pour singularité d’employer à 80% des personnes souffrant d’un déficit mental ou cognitif, joue la carte de l’inclusion.

À l’intérieur, 7 équipiers « joyeux » officient du bar à la caisse en passant par la salle, accompagnés par 3 professionnels du secteur. Comme ses prédécesseurs, l’établissement est une entreprise sociale avec l’agrément ESUS (Entreprise solidaire d’utilité sociale) et emploie ses salariés en CDI. S’il est possible d’y boire un verre, l’enseigne propose également une carte de goûter et de déjeuner élaborée par le chef étoilé Thierry Marx.

À noter que le premier Café Joyeux a vu le jour à Rennes en 2017 et que Lyon est la dernière ville avant Tours à avoir le sien – dans le 2e arrondissement.

Café Joyeux
22, avenue de Grammont
37000 Tours

À Marseille, faites place au Rhinocéros !

Ouvert ce mois de juin à Marseille, le Rhinocéros est un bar et une cave à vins dont l’ambition n’est autre que de vous faire découvrir les crus de nos régions et aussi ceux hors de nos frontières.

Imaginé par Fabrice Necas et Mickaël Cohen, 2 entrepreneurs incarnant avant tout la passion du vin, l’établissement se veut à la fois raffiné et populaire avec des bouteilles dont les prix vont de 20 à 500€.

En son cœur un mur de bouteilles ouvre la marche et augure de l’atmosphère qui allie liberté de choix et conseils avisés.

Pour parfaire le tout, Fabrice et Mickaël se sont octroyé les services de sommeliers expérimentés. En outre, si l’établissement revendique son identité de bar, il s’appuie sur l’alliance vin-mets avec une proposition journalière de 4 plats « Petite faim » et de 3 plats « Grande faim », auxquels s’ajoutent des pâtisseries signées Sylvain Depuichaffay.

Une délicieuse expérience !

Le Rhinocéros
33, rue Sainte
13001 Marseille

Le Wash Bar : la première laverie-bar bordelaise

Si passer des heures à attendre que votre linge soit propre assis sur les bancs d’une laverie vous pousse à bout, le Wash Bar devrait vous changer la vie. Premier bar-laverie à Bordeaux, installé dans un ancien garage de 165 m², l’établissement se divise en 2 espaces : l’un dédié aux machines à laver (6 machines et 4 sèche-linge basse consommation) et au bar ; l’autre, aux réunions entre amis, en mode cosy avec fauteuil, baby-foot et bibliothèque.

Si côté bière, les amateurs se délecteront des pressions de la brasserie locale Azimut, les fêtards ne seront pas en reste avec une programmation des plus exhaustives : concerts, DJ sets, cours de couture et de théâtre, exposition… De quoi laver son linge sale en public, sans complexe ni impatience, connecté au monde, à la culture et à la fête !

Un espace en phase avec l’air du temps.

Le Wash Bar
39, rue Ausone
33000 Bordeaux

Le rhum est à la fête au Barhumètre

Comme son nom l’indique, le Barhumètre ouvert place du Champ-Jacquet à Rennes, a pour sacerdoce de vous faire découvrir le rhum. Ici, pas de carte mais les conseils avertis des maîtres des lieux : Yannick, également copropriétaire et gérant de la boutique Arhumatisé ; et Max et Régis, copropriétaires et gérants du restaurant Nabuchodonosor.

Ouvert en mai dernier en lieu et place du Mimo’s Garden, le Barhumètre dispose de 150 références en provenance du monde entier dont des premiums à l’instar de la Tour de l’Or de Chantal Comte ou La Réserve du Château de la Favorite. Pour faire son choix, l’échange est en première ligne puisque selon vos goûts, les 3 acolytes s’affairent pour vous dénicher la perle rare.

Porté par la transmission, le Barhumètre vous convie, en outre, à des cours d’initiation pour vous en apprendre davantage sur leur breuvage fétiche. De quoi gagner en connaissances dans une ambiance conviviale et donc parfaire son autonomie en la matière !

Le Barhumètre
12, place du Champ-Jacquet
35000 Rennes

Touchez au Grisbi et à ses cocktails 100% français

À l’instar de la réplique culte « Touche pas au Grisbi » du film les Tontons flingueurs de Georges Lautner, sorti en 1963, le Grisbi, à Lyon, se veut une référence au cinéma des années 50-60 avec une atmosphère digne des polars et des films de gangsters de l’époque. Lumière tamisée, vieux parquet, fauteuils clubs en cuir, canapés Chesterfield, comptoir en béton ciré, blues ou jazz en fond sonore…

L’établissement propose d’ailleurs chaque mois la diffusion d’un film emblématique de la période pour vous faire voyager dans le temps. Outre cette dimension de faire-valoir du 7e art, le Grisbi a pour atout sa sélection de spiritueux avec plus de 350 références 100% françaises, et une carte de cocktails alléchante.

Vous laisserez-vous tenter par un Saboteur (whisky Armorik classic bio, sirop de chouchen maison, bitter Suze orange) ou par un Volfoni (gin Nuage infusé au basilic, verjus Bourgoin, saumure et olive verte) ? À vous de voir !

Le Grisbi
1, rue Chavanne
69001 Lyon

Le bar de l’Abbaye de Villeneuve vaut le détour

Tout nouvel hôtel au cœur du vignoble nantais, niché dans une abbaye cistercienne du XIIIe siècle, l’Abbaye de Villeneuve vous accueille aux Sorinières, à 10 minutes en voiture de Nantes. Si ce havre de paix situé dans un parc de 4 hectares est tout bonnement remarquable, son bar ouvert à tous se révèle une excellente adresse pour déconnecter. Dans un cadre des plus idylliques où poutres apparentes, lustres, fauteuils en velours, miroirs donnent le ton, l’établissement affiche plus de 260 références de spiritueux (whisky, cognac, rhum…) et une jolie carte de cocktails.

De plus, à l’Abbaye de Villeneuve un caveau, où plus de 1 000 références de vins sont accessibles, invite à une expérience œnologique unique. Par ailleurs, l’hôtel a pour particularité de disposer d’un fumoir à destination des amateurs de cigares. Enfin, précisons qu’au cœur du bar, des expositions et des concerts sont régulièrement programmés.

L’Abbaye de Villeneuve
Lieu-dit Villeneuve
44840 Les Sorinières

Au Trigger, les cocktails circulent sous le manteau

À Montpellier, la prohibition bat son plein au Trigger, un nouvel établissement tenu par Nicolas D’Andreano et Anthony Rambal. Ils ont eu l’idée d’un bar aux allures de speakeasy, en découvrant le local sombre et tout en profondeur. En cravate et en veston, les 2 amis vous accueillent avec la ferme intention de vous faire vivre une expérience digne du New York des années 1920. Ici les bouteilles sont proposées dans des étuis à violon ou des valises et les shooters sont improvisés selon les clients, servis dans des tasses à café ou sous forme de cartouche.

Côté cocktails, on surfe aussi sur la vague avec des références d’époque comme le Southside (gin, citron vert, menthe), le breuvage fétiche d’Al Capone ; ou le Mary Pickford (rhum, ananas, grenadine), du nom d’une actrice de cinéma muet.

Parmi les autres spécificités du lieu : son attrait pour les retransmissions sportives et ses soirées jeux toujours promptes à fédérer. Une nouvelle adresse qui devrait s’avérer au fil des mois incontournable !

Trigger
15, rue du Pila-Saint-Gély
34000 Montpellier

Écrit par Gérald Dudouet

Leave a Reply