in

DRINKS & CO, HONNEUR AU GIN

Campé sur le parvis de la gare Saint-Lazare, le nouveau concept-store dédié aux boissons en tous genres dévoile une belle collection de spiritueux à base de genièvre. Le 19 mai, l’activité bar, animée par une brigade de barmen au pedigree pointu, a enfin rouvert ses portes. L’occasion pour Barmag de rencontrer 3 de ses experts.

Un nouvel envol depuis le 19 mai

Un espace judicieusement organisé de 450 m2, un décor chic souligné par une fresque XXL de canopées, une sélection de plus de 1 200 références de spiritueux, vins, bières et boissons sans alcool du bout du monde, une équipe de spécialistes aux petits soins, un bar à cocktails au design chiadé, une terrasse spacieuse : voici le nouveau rendez-vous parisien des amateurs de beaux liquides. Dès l’entrée, on reste baba dans ce lieu qui a pris son envol depuis la réouverture du secteur CHR.

Barmag 156-007

Un focus sur le gin issu de grandes et petites maisons

À la pointe des tendances du marché, Drinks&Co réunit une riche gamme de gins (environ 100 références, soit la sélection la plus large de la place parisienne), une catégorie à la 3e place des ventes après le whisky et le rhum.

« Chez DCO on a pris le parti de se concentrer sur l’offre gin parce que c’est en phase avec les tendances actuelles, en particulier sur notre cible : 30-40 ans, urbaine, épicurienne », indique Marie-Laure Berny-Tarente, Retail Managing Director.

Comme tous les précieux flacons de la maison, les gins sont impeccablement rangés sur 2 zones : la première face au bar à cocktails, mettant en avant un panorama de grandes marques comme Beefeater ou Plymouth ; la seconde dans la partie caviste présentant des gins artisanaux de petits producteurs et plus confidentiels entre London Dry Gin, Distilled Gin, gin aromatisé, alignés sur plusieurs linéaires avec des prix oscillant entre 32,90 et 75 €.

« Nous avons constaté que les gens recherchaient des gins classiques comme le London Dry Gin. C’est une appellation qui rassure », précise Samantha Pitts, responsable des achats.

Le top des ventes : le London Dry Gin Amázzoni, un nouveau venu arrivé direct du Brésil, distillé avec 5 botaniques d’Amazonie ; et en deuxième position Citadelle, le premier gin français qui séduit pour sa recette et son packaging bien pensé.

« On note un vrai essor des gins tricolores, notamment grâce à de nouveaux producteurs comme la Distillerie du Grand Nez et son gin à la truffe d’été ; et Melifera et son spiritueux à base de fleur d’immortelle ; sans oublier la Maison Mangin et son gin aux olives. La clientèle s’intéresse de plus en plus aux spiritueux locaux et notamment quand ils sont bio », remarque Samantha Pitts.

Le regard sur le gin de 3 experts de Drinks&Co

Drinks & Co - BARMAG

Jonathan Benoliel – bar manager

J’ai travaillé ces 15 dernières années à Londres dont 6 ans à East London Liquor Company, un bar-restaurant-distillerie où je manageais la partie boissons, cuisine et aussi la boutique. J’ai tout appris là-bas sur le gin, dont ses méthodes de distillation.

Jonathan Benoliel - Barmag 156-009

Après un passage dans la vermuteria, Genuine Liquorette, je suis revenu à Paris pour rejoindre Drinks&Co en tant que bar manager avec une équipe de 12 barmen. Nous discutons beaucoup avec la responsable des achats, Samantha Pitts, à propos de la sélection de gins, par rapport à ce que l’on aime et à ce qu’on a déjà goûté.

Son succès en France, aujourd’hui, me fait revenir 10 ans en arrière, en Angleterre, quand le gin était la boisson à la mode. Le profil aromatique de ce spiritueux permet de créer tout une panoplie de cocktails. Pour Drinks&Co, nous proposons des classiques et des cocktails signature tant que les commandes restent impossibles au comptoir. En cette période estivale, nous proposons des boissons à base de gin, faciles d’accès et rafraîchissantes comme le basil smash, le Negroni à la tireuse et le Matcha, une boisson facile à boire à base de gin Beefeater 24 et de thé macha. Son côté végétal et frais est très apprécié par notre clientèle.

Max de Smitt – barman

Je viens des Pays-Bas où j’ai officié en tant que barman et bar manager à Rotterdam. J’ai été embauché en septembre à Drinks&Co. Je suis un vrai passionné de gin et de l’eau-de-vie de genièvre.

Max de Smitt -Barmag 156-010

Mes gins de prédilection ? l’allemand Monkey 47, pour ses variétés de botaniques et sa complexité aromatique (j’ai eu l’opportunité de visiter sa distillerie) ; et le Rutte Celery Gin, de la maison néerlandaise De Kuyper, excellent en Bloody Mary !

Pour moi, ce spiritueux blanc a explosé il y a 5 ans. J’ai découvert les gins français chez Drinks&Co comme Citadelle, le parfait gin classique ; et Oli’Gin, gin aux olives doté d’une belle balance, que j’ai offert à mon père. Mes cocktails favoris au gin ? Le gimlet, le basil smash, et le last world. J’ai remarqué que pour leurs cocktails, les gens me demandent ici de plus en plus de gins inconnus.

Rob van de Groep – assistant commercial à la partie caviste.

Rob van de Groep - Barmag 156-011

D’origine néerlandaise, j’ai travaillé quelques années en tant que caviste dans une petite ville à proximité d’Utrecht. Le gin est mon spiritueux préféré après le whisky. Ce que j’aime dans cette catégorie, c’est la richesse de son histoire et de sa recette avec des ingrédients souvent locaux. Nous organisons de nombreuses dégustations pour la partie boutique de Drinks&Co car les gens sont curieux de découvrir les saveurs des maisons artisanales que nous proposons.

Nous avons mis en place des tarifs de dégustation variant de 1 à 3 € le verre de 2 cl.

J’ai remarqué également que dans l’acte d’achat, la clientèle se montre très sensible au look de la bouteille. Le gin coup de cœur que j’ai découvert chez Drinks&Co ? Le Bobby’s Gin qui vient, comme moi, des Pays-Bas ,confectionné avec un assemblage d’épices d’Indonésie – un clin d’œil à l’histoire de mon pays – et de la citronnelle. Un parfait équilibre ! À déguster en dry Martini !

Cocktail Matcha Drinks and Co - Barmag

Matcha

  • Ingrédients
    • 45 ml de Beefeater 24 infusé à la menthe et à la camomille
    • 20 ml de Paragon Rue Berry
    • 70 ml de matcha mix (thé matcha dilué dans de l’eau de concombre)
  • Réalisation :
    • Au shaker. Dresser dans un verre fin long drink de mochi déshydraté et une botte de menthe.

106 bis, rue Saint-Lazare – 75008 Paris.

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Banner BARMAG HEE JOY JAMAICA VSOP, RHUM DE TRADITION ANGLAISE

HEE JOY JAMAICA VSOP, RHUM DE TRADITION ANGLAISE

Cafe Classique - Banner BARMAG

CLASSIQUE, LE NÉO-BISTROT POUR AMOUREUX DU COCKTAIL