in , ,

NAMI COCKTAIL CLUB : UN BAR QUI VA FAIRE DES VAGUES

Le surprenant Curry colada, cocktail de la carte "street culture"

Bien planqué sous le Gyozar Bar, Nami Cocktail Club est le nouveau bar branché des Grands Boulevards. Drinks low alcohol, recettes inspirées de la street culture et musique hip hop, ce lieu décalé est la bonne surprise cocktail du printemps.

Qui a osé dire que les bars speakeasy étaient passés de mode ? En tout cas, sûrement pas le trio Guillaume Guedj et Enguerrand Cantegrel, les heureux propriétaires du restaurant étoilé Passage 53, et Pierre Marquet, ancien chef barman au groupe Big Mamma qui ont monopolisé la cave voûtée du Gyoza Bar pour la transformer en un bar à cocktail club très confidentiel et stylé, baptisé Nami.

Pierre Marquet, chef barman au commande du Nami Cocktail Club

Nami, « vague » en japonais, ne prône ni les saveurs exotiques du saké, ni la douceur du whisky nippon. Sous les néons lumineux surfant du rouge vers le bleu, Pierre Marquet est le maître à bord, avec pour seul dress code casquette, tee-shirt blanc, et gilet par-balles. Un look inhabituel pour un pro du bar qui annonce la couleur : cocktails bombesques et ambiance hip hop.

Sous l’influence de sa récente expérience au bar déjanté barcelonais Paradiso (37ème meilleur bar du monde), le chef barman dégaine tous les soirs deux cartes de créations pour le plaisir d’un auditoire curieux et assoiffé de boissons hors du commun. La première axée sur l’esprit low ABV, la tendance du moment : des drinks simples mais alléchants avec max trois ingrédients. On a retenu l’épatant Mediteranian Mule composé de l’espagnol Gin Mare, et d’un ginger beer confectionné avec un sirop de miel gingembre et du poivre du sichuan.

Mediteranian Mule, un cocktail low alcohol estival toppé d’un ginger beer maison

La seconde carte plus abracadabrante fait référence à la street culture twistée d’un panel d’ingrédients sacrément exotiques. On a jeté notre dévolu sur deux potions servies cérémonieusement avec le souci du détail : le surprenant Curry colada à base d’un blend de rhum Havana Club, de sirop d’orgeat, de citron vert et de lassi au curry, dressé dans un ancien bocal de pâte de curry. L’évolutif Marvelous gin and juice (en hommage à la chanson de Snoop Dogg) est quant à lui livré dans une bouteille givrée et élaboré à partir de Gin Mare, d’un jus de saison (aujourd’hui pamplemousse, pomme et coriandre) et de glace à l’hibiscus en pleine fonte le temps de la dégustation. On ne vous en dit pas plus, direction Nami ce soir !

Marvelous gin and juice, un cocktail évolutif tout au long de sa dégustation.
Amateur d’hibiscus, il est pour vous.

T'EN PENSES QUOI?

0 points
Upvote Downvote

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

AVEC BREIZH PUNCH, LE COPPERBAY PARLE BRETON

CLÉMENT TI’PUNCH CUP 2020 : LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES