in , , , , ,

RHUM SOCIETY : UN SALON DE RHUM DANS UN HÔTEL DE LUXE

C’est parti pour le bal des manifestations de la rentrée ! Organisé dans l’hôtel Monte Cristo sous la houlette de l’équipe de son bar, Le 1802, l’événement met à l’honneur la boisson sous un format inédit tout en respectant le protocole anti-Covid. Rencontre avec l’un de ses créateurs, le chef barman Adrian Niño.

Rhum Society est le premier salon de spiritueux organisé dans un hôtel en France. Comment l’idée a-t-elle germé ?

Sitôt la fin du confinement, de nombreux bars ont essayé de se remettre à flot en exploitant différentes stratégies commerciales telles que le cocktail à emporter. De notre côté, nous préférions patienter jusqu’à la rentrée pour relancer le bar de l’hôtel, Le 1802, dédié au rhum.

L’équipe du 1802, bar de l’hôtel Monte Cristo (Paris V).

Nous avions en tête quelques idées : une nouvelle carte, une cuvée de rhum maison inédite et percutante, et même une vente aux enchères de bouteilles. Et nous avons fait le constat que tous les salons de spiritueux s’annulaient au fil du temps, dont Rhum Fest, le rendez-vous rhum de l’année. C’est alors qu’avec mon coéquipier Christopher Bellail et le directeur des opérations Florian Bitker, nous nous sommes penchés sur le concept d’un mini-salon au sein de l’hôtel. Nous avons l’avantage d’un lieu qui nous permet de gérer relativement facilement les contraintes de sécurité liées au Covid.

Comment les marques de rhum ont-elles accueilli le projet ?

Nous avons envoyé une bouteille à la mer aux marques partenaires et aux maisons avec lesquelles nous aimerions collaborer.

Nous avons reçu tellement de réponses positives que nous nous sommes lancés dans cette aventure sans hésitation.

Adrian Niño

Nous n’avons pas le même modèle économique qu’un salon traditionnel : il n’y pas de contribution financière, nous fonctionnons par dotations destinées au bar Le 1802.

Comment est organisé Rhum Society pour répondre aux mesures sanitaires ?

L’événement est étalé sur 2 week-ends de septembre, les 5 et 6 et les 12 et 13, sur une visite de 2 heures à choisir parmi plusieurs créneaux. Sur les 50 chambres de l’hôtel, nous en avons mis à disposition 36 pour les 38 marques exposantes qui présenteront 3 cuvées. Pas moins de 2-3 personnes pourront être accueillies par pièce, sur une durée d’une dizaine de minutes.

Bien sûr, il faudra porter un masque en circulant entre les chambres. À l’entrée, nous fournissons un verre de dégustation logotée et un sample de notre cuvée 76.8 réalisée avec Old Brothers. Nous proposons également un corner boutique, avec Excellence Rhum le 1er week-end et Christian de Montaguère pour le second : 2 maisons avec lesquelles nous aimons travailler.

Quel type de visiteurs pour ce salon atypique ?

Nous attendons des clients de l’hôtel, des barmen, des collectionneurs, des néophytes, bref des gens de tous horizons avec un dénominateur commun : l’intérêt pour le rhum.

Quels seront les points forts de Rhum Society ?

On va faire en sorte d’offrir de nombreuses boissons à déguster à n’importe quel créneau. Pour ma partie, l’organisation du bar, je propose des cocktails mais aussi des guest shifts animés par des ambassadeurs et amis barmen et passionnés du rhum : ouverture du bal les 5 et 6 avec Angostura.

En invités, Enzo Montagna, du Groom à Lyon ; Danyel Jones, global brand ambassadeur ; Pedro Martínez, brand ambassadeur France ; et Olivier Martinez, de House Garden, ex-Angostura. Le 12, Benjamin Nolf organisera sa première dégustation en tant que brand ambassadeur de Santa Teresa accompagné de Caïs, société de cocktail en sorbet. Et pour terminer, le 13, Guillaume Drouot, de Danico, et Alex Sadio, du Dirty Dick, représenteront les couleurs du rhum de La Barbade Mount Gay Rum en closing party.

Passer de chef barman à organisateur d’un salon n’a pas dû être chose facile ?

Nous avons pris conscience que c’est un vrai travail de fond géré par des spécialistes de l’événementiel. Il faut savoir jongler sur des points importants en même temps : les exposants, la communication, l’organisation des guest shifts des brand ambassadeurs, le verre parfait pour la dégustation…

Même si nous comptons de nombreux amis dans le monde du rhum, il nous a fallu nous accorder avec les distributeurs pour la participation des marques. Mais si l’expérience s’est révélée stressante, elle n’en fut pas moins très enrichissante.

 

Pour vous inscrire et participer à l’événement, cliquez-ici !

T'EN PENSES QUOI?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
The Cocktail Book

« THE COCKTAIL BOOK », DE FLORIAN THIREAU : UNE BIBLE TECHNIQUE

19.20

BAR 19.20 DE L’HÔTEL DU PRINCE DE GALLES : LE NOUVEAU QG DU COGNAC