Menu
in

THE SEXTON, LA SPIRITUALITÉ À L’IRLANDAISE AVEC L’AMBASSADRICE CATHY MUTIS (PUBLI-REDAC)

Un nom à la fois mystique et emblématique, une bouteille noire insolite au look énigmatique : ce sont là les caractéristiques de ce whiskey produit dans le nord de l’Irlande et chargé d’une histoire inspirée par les sacristains. Plébiscité pour son style décalé et son profil aromatique doux et fruité, ce single malt se mixe à merveille avec une panoplie de cocktails long drink.

Une porte d’entrée divine pour découvrir le whiskey irlandais

Depuis quelques années, le whiskey irlandais connaît une renaissance grâce au travail créatif de ses distillateurs et master blenders. Après avoir vécu des heures de gloire au XIXe siècle avec près de 90 distilleries, le pays au trèfle vert dénombre seulement 4 sites de production en 2012. Aujourd’hui, l’île peut se targuer de réunir plus de 40 distilleries.

Comparé à son voisin écossais, le whiskey irlandais se caractérise par une triple distillation dans des alambics en cuivre, un type de production lui conférant douceur et élégance. Dans un monde en pleine révolution, certaines marques irlandaises ont décidé de casser les codes pour se distinguer sur un marché concurrentiel. À l’image de The Sexton.

Né au nord de l’Irlande, son nom s’inspire des sacristains, personnalités religieuses et solitaires. Sa créatrice s’appelle Alex Thomas et figure parmi les premières femmes master blenders de whiskey dans le monde.
En charge de l’assemblage et du vieillissement des joyaux de la plus ancienne distillerie d’Irlande, Bushmills, cette excellente technicienne a chahuté les traditions en créant ce single malt à 40%, accessible à tous les palais, distillé avec 100% d’orges irlandais et vieilli dans d’anciens fûts de chêne Sherry Oloroso.

Une ode à la douceur aux notes fruitées ! Depuis 15 ans, Alex Thomas préserve précieusement l’âme de The Sexton.

Un whiskey irlandais unique, marqué par son univers mythique et son look décalé

Sur les étagères d’un bar à cocktails, le flacon de The Sexton est loin de passer inaperçu. Pour comprendre le nom et l’allure ténébreuse qui marquent tous les esprits, il faut revenir à ses origines : les terres sauvages et rudes du district Antrim, au nord du pays. Le paradis des touristes !
C’est ici que le sacristain (The Sexton), amateur de whiskey, protège l’âme des morts (et leurs vestiges) reposant dans le cimetière bordant la rivière Bush. Quant à sa bouteille noire à la forme hexagonale, elle s’inspire d’un site exceptionnel aux alentours, digne de la série « Game of Thrones » : la Chaussée des géants, une route entre montagne et mer habillée de 40 000 colonnes en pierre de basalte, allant jusqu’à 12 mètres de hauteur et âgée de 4 millénaires.

Un bijou de saveurs raffinées pour réaliser tout type de cocktails long drink

Avis aux palais, aventureux ou pas : The Sexton représente le parfait whiskey pour s’initier au répertoire des classiques du cocktail. Sa recette, le mariage de 100% d’orges maltées irlandaises et une maturation de 4 années en ex-fûts de Sherry Oloroso, lui confère tout un festival de saveurs douces, subtiles et fruitées. Sa palette aromatique s’allie parfaitement avec des long drinks rafraîchissants tels que The Sexton Hell avec un top de ginger ale et un zeste d’orange, une boisson subtilement épicée.

Une brand ambassadrice très investie

Pour sortir de l’ombre ce whiskey irlandais à l’âme ténébreuse, le distributeur BLMHD s’est accompagné d’une pétillante et lumineuse brand ambassadrice : Cathy Mutis vient tout droit du Luxembourg. Son look rock and roll et sa créativité contribuent au succès de The Sexton auprès de la communauté du bar et de celle des cavistes.

Cathy Mutis, brand ambassadrice de The Sexton

Raconte-nous ton parcours avant de devenir brand ambassadrice de The Sexton

J’étais cheffe de bar sur une plage privée à Montpellier. Après un concours de cocktails, j’ai reçu une proposition de responsable de bar au Luxembourg. C’est là que je suis installée.

Comment cette proposition est-elle arrivée sur ton chemin ?

L’histoire se répète car c’est à la suite du concours de cocktails The Bartenders Society, où j’ai fait la connaissance de Jean-Louis Denis, directeur commercial Hors Domicile Bardinet-La Martiniquaise qui m’a proposé ce job autour de The Sexton.


Qu’est-ce qui t’a séduite dans cette marque ?

J’ai tout de suite adoré son côté décalé, audacieux, mystérieux et plutôt sombre.

Étais-tu déjà fan de whisky et de whiskey irlandais ?

J’ai toujours aimé le whisky et plus particulièrement les whiskeys plutôt doux et ronds. Je ne suis pas une grande fan de la tourbe. À l’origine, je les travaillais de façon assez classique : Old fashioned, Sour… Avec le Sexton, j’ai découvert qu’on pouvait tout à fait être beaucoup plus créatif.


Qu’est-ce qui démarque The Sexton des autres irlandais ?

C’est un whiskey qui ne laisse pas indifférent de par sa forme, son histoire et son goût.Ce whiskey a également la particularité d’être produit sur un seul site, du grain au verre !Et bien évidemment il y a tout le savoir-faire d’Alex Thomas, la master blender de la distillerie, qui l’accompagne.

Que penses-tu de cette catégorie de whiskey irlandais ?

Elle fait un retour en force et ne cesse d’innover, de se développer. Aujourd’hui, il est facile de trouver un whiskey irlandais adapté à ses goûts et pour chaque occasion.

Pour The Sexton, quel est ton style de cocktail ?

J’adore créer des recettes avec The Sexton en fonction des saisons. Cocktails sec ou doux, c’est un whiskey facile à travailler.

Peux-tu m’expliquer le concept de ta recette de cocktail ?

J’avais envie d’un cocktail gourmand, certainement à cause de l’arrivée du froid ! Je me suis inspirée du dessert de la poire Belle-Hélène.


Dark Pear

  • Ingrédients :
    • 5 cl de The Sexton
    • 2 cl de liqueur Marie Brizard chocolat
    • 1 cl en déco
    • 1 cl de jus de citron jaune
    • 12 cl de jus de poire
  • Garnish :
    • Meringue italienne caramélisée minute
    • 1 cl de liqueur Marie Brizard chocolat

Écrit par Laurence Marot

Leave a Reply