in ,

WaouhWaouh

ARCOROC 2021 : UNE COMPÉTITION COCKTAIL DÉDIÉE AUX FUTURS MAESTROS DU BAR

ARCOROC 2021 : UNE COMPÉTITION COCKTAIL

Le 17 mars, la marque de verrerie nordiste organisait la deuxième édition de son concours en partenariat avec le campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme et Innovation Hauts-de-France. Le pari : sublimer la gamme de verre Fusion à travers une création cocktail et un objet 3D connecté par des lycées hôteliers de la Région. Défi relevé !

Une deuxième édition gérée haut la maison face à la crise sanitaire

C’est le grand jour ! Pour les 12 élèves venus de 6 lycées hôteliers des Hauts-de-France qui planchent dur depuis plusieurs mois sur ce concours lancé par la marque dédiée aux professionnels du groupe Arc, spécialiste des arts de la table basé à Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Masqués et réunis dans une vaste salle du lycée hôtelier du Touquet-Paris-Plage, jurés, enseignants, professionnels du bar et organisateurs attendent patiemment le passage des 6 binômes dans le respect du protocole sanitaire. La caméra de la chaîne YouTube du campus est rivée sur les gestes précis quoique un rien tremblants des participants pour une diffusion en live avec plus de 1 000 personnes connectées. Un grand moment pour le lycée hôtelier et Arcoroc ! Laurent Chignon, Directeur marketing Arcoroc, chef et sommelier explique : « Nous avons organisé la première édition du concours en 2018 à l’occasion des 60 ans de la marque, en partenariat avec le campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme et Innovation Hauts-de-France. Avec la volonté d’une démarche pédagogique, locale et industrielle. Nous nous intéressons au monde du cocktail depuis une dizaine d’années. Ce secteur représente 30% du chiffre d’affaires d’Arcoroc. »

Une compétition sous le signe de l’innovation et de la culture des Hauts-de-France   

Pas de doute : les règles et l’organisation rondement menée rivalisent avec celles des compétitions réservées aux professionnels du bar. Règle n°1 : réaliser un cocktail équilibré à partir de 2 ingrédients locaux imposés, le genièvre de Houlle « Long Drink Genever » de la distillerie Persyn (primée World’s Best Genever aux World Gin Awards 2021), et le sirop pimenté de safran d’Anne Poupart. Règle n°2 : dresser joliment les long drinks dans la collection cocktail Fusion esprit laboratoire de Arcoroc. Et règle n°3 : intégrer au cocktail un objet en 3D connecté. « La gamme de verres Fusion, lancée en 2019, au style sobre, apporte un côté multifonctionnel mais peut facilement s’effacer face à l’élément en 3D connecté imaginé dans le cadre du concours. Nous souhaitons que les postulants se projettent dans les différentes missions de leur futur métier », ajoute le directeur marketing.

Des candidats rivalisant de créativité et de maturité

Chapeautés par le dynamique MOF local Michel Widehem, les 6 tandems, élèves de CAP, terminale pro mention complémentaire Barmen, défilent sous les yeux attentifs de René Delvincourt, parrain de cette seconde édition et président de l’Association des barmen de France, et des membres du jury. Du contenant dressé dans une lampe de mineur à un cocktail agrémenté avec une balance connectée en passant par un verre célébrant le président Charles de Gaulle et un système insolite de mesure du taux d’alcool symbolisé par un phoque (l’animal iconique du Pas-de-Calais), les shakers jonglent, les idées pertinentes d’objets connectés fusent, les langues se délient du côté de ces futurs talents du bar.

Gladys Lejal, responsable projet entrepreneuriat du campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence, précise : « Avec l’aide de leur professeur, les différents binômes ont planché sur des croquis d’objet 3D redessinés par l’équipe de designer d’Arcoroc. Leurs dessins ont été ensuite retravaillés en collaboration avec l’équipe du campus. Cette équipe a mis à disposition son espace d’innovation « Fablab » pour imprimer les prototypes à l’aide d’imprimantes 3D et créer une solution connectée en soutien avec une de nos start-up partenaires, « Noolitic », spécialisée dans les objets connectés.

Ce concours est une belle mise en valeur des synergies créées par le campus dans le cadre de la réforme de la voie professionnelle, pour accompagner la montée en compétences des apprenants et valoriser le potentiel d’innovation en Région Hauts-de-France. » Un sacré défi pour ces élèves de combiner les casquettes petit génie du cocktail, designer en herbe, et technicien dans l’âme !

16h30 : l’heure de l’annonce des vainqueurs a sonné. Sur la première place du podium : Edwin Paris et Matéo Lucquet, élèves en terminale bac technologie du lycée hôtelier du Touquet-Paris-Plage, triplement couronnés car lauréats du concours, prix de la Meilleure Solution Numérique et prix spécial ABF ! La création inspirée d’une lampe de mineur baptisée « Germinal 2.0 » et la carte de cocktail interactive ont tapé dans l’œil du jury. Deuxième place sur le podium : un duo de choc, Romain Tedeschi et Maxime Thuillier, élèves de terminale de section hôtelière du lycée La Hotoie d’Amiens, récompensé par le Prix coup de cœur pour le Meilleur Cocktail et le Prix de la meilleure impression 3D. Le concept : le verre Fusion mis en scène sur une barque des hortillonnages (les jardins flottants d’Amiens), incluant une balance connectée et le cocktail « Samarobriva » allongé avec de la bière locale. Une création 100% Hauts-de-France.

De prochaines éditions de plus en plus ambitieuses

Pour la prochaine compétition, l’équipe d’Arcoroc et le campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Tourisme et Innovation Hauts-de-France sont déjà dans les starting-blocks. « Nous avons été très agréablement surpris par la progression des élèves entre les 2 éditions, précise Laurent Chignon. La suivante restera à l’échelle régionale mais nous allons augmenter le nombre de lycées des Hauts-de-France participants, passant de 6 à 17 avec une nouveauté produit d’Arcoroc. Notre ambition reste la valorisation du savoir-faire de la Région et ce concours représente un vrai programme de réflexion. Dans l’avenir, nous envisageons une compétition nationale. » Avis aux bons entendeurs !  

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Alexis Madelin et Vianney Madelin

MADDAM, UNE NOUVELLE GÉNÉRATION DE BRASSERIE AVEC UN FOCUS SUR LE VIN

brasserie_du_nord_motte-cordonnier

BIÈRES MOTTE-CORDONNIER : LA RENAISSANCE D’UNE BRASSERIE FAMILIALE