in ,

ENVIRONNEMENT ET SOLIDARITÉ : LES BARS SORTENT DE LEUR RÉSERVE AVEC FILL THE BOTTLE CHALLENGE

Alors que l’époque voit parfois 2 acolytes accoudés à la même table d’un bistro les yeux rivés sur leur Smartphone comme s’ils étaient absents de leur propre relation, les établissements ouvrent leur regard sur le monde. En témoigne Fill the bottle challenge, une initiative solidaire qui arrive dans les établissements français. Éclairage.

Une pinte de bière en échange d’une pinte… de mégots… Pas très attirant certes, mais tellement nécessaire…

Coucou les copains !!! Ce soir , vendredi , un pinte de mégots ramené une pinte de bière (au choix ) offerte ! Prenez…

Publiée par Globe Trotteur sur Vendredi 23 août 2019

Cet été, les bars ont propagé une opération qui gagne du terrain sur le territoire. Inspiré du concept « Fill the bottle challenge » né à Barcelone, la démarche vise à préserver l’environnement tout en réparant les incivilités de certains fumeurs qui confondent parfois nature et cendrier. « L’idée est d’offrir une pinte de bière à tous ceux qui, après avoir ramassé et rempli un verre de mégots, le ramènent au sein du bar, explique Rémy Faucaud, le patron du Globe Trotteur à Toulon, qui a adopté le concept. Si lors du premier opus de cette opération lancée le 2 août et qui se renouvelle désormais tous les vendredis, une seule personne a bénéficié de cet échange, dès la semaine suivante plus d’une dizaine de clients ont su profiter de ce dispositif. »

Lancée en France, à Monaco, au sein du Stars’n’Bars, l’opération a vite trouvé des relais dans d’autres établissements de l’Hexagone. À Paris, c’est au Rosa-Bonheur que le concept a été repris. À Marseille, la Cabane propose pour sa part une citronnade en échange d’un sac rempli de déchets. Et l’initiative se répand à Brest ou encore à Deauville. « Bien sûr qu’il y a une dimension écologique à ce mouvement, précise Rémy Faucaud. Mais avant tout, et sans propagande, il s’agit juste d’un geste civilisé…» Selon l’association Eco Volontaire International (EVI), dans le monde 4 300 milliards de mégots sont jetés chaque année dans les rues, soit 137 000 par seconde. Des chiffres impressionnants, sachant qu’un seul mégot met 12 ans à se volatiliser dans la nature.

Par Gérald Dudouet

T'EN PENSES QUOI?

Écrit par Charlie Bist

Built in self test

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

LA RÔTISSERIE GALLOPIN : ENTRE VIANDES RÔTIES ET COCKTAILS « ON TAP »

AVEC DANILO GRENCI, DAMOISEAU VISE LE COCKTAIL