in ,

NOUVEAUX PROJETS CHEZ MEZCAL BROTHERS

Créé en 2014, c’est désormais le distributeur référent du spiritueux artisanal mexicain auprès de la communauté du bar. Enrichi d’une expérience de 5 ans, il lance un catalogue avec un nouvel axe. Une orientation stratégique.

« La province figure parmi nos gros axes de développement pour 2019 », explique David Migueres, le cofondateur. Mais pas seulement… car Mezcal Brothers a lancé fin janvier un projet très ambitieux : Bodega Mezcalera (expression correspondant au lieu où repose le mezcal en dame-jeanne avant d’être embouteillé), un catalogue dédié à des coopératives de petits producteurs et d’audacieux entrepreneurs en quête de liquides à base d’agaves rares et produits sur des terres mexicaines peu accessibles, qu’ils embouteillent par leurs soins.


Notre idée-force reste la mise en avant d’une tradition, d’un terroir et de ses artisans.

Leurs trésors aromatiques sont des mezcals non certifiés par le CRM (le Conseil mexicain des régulateurs du mezcal), ou des destilados de agave proposés en petites quantités « Nous avons mis 5 ans à comprendre vraiment le marché. Ce projet dépasse le côté marque et nous tient vraiment à cœur. Notre idée-force reste la mise en avant d’une tradition, d’un terroir et de ses artisans. Exporter des petits producteurs est très compliqué car le travail reste très artisanal et le goût de leurs produits est aléatoire », détaille David.

Une sélection faite de rencontres et de coups de cœur

Au menu de ce catalogue : 6 marques et surtout 6 belles rencontres. La première s’appelle Niki Nakazawa, alias la« mezcal queen », une Américano-Japonaise cofondatrice de la marque Neta.

Niki Nakazawa, alias la« mezcal queen » – Photo PJ Rountree

Nous avons passé beaucoup de temps à rencontrer des familles productrices du village de Lachiguizo, et à comprendre ce qui implique la fabrication de ce spiritueux : le sol, les agaves, la cuisson, la fermentation et la distillation. De ça est né Neta.

Niki Nakazawa

Second coup de cœur : El Destilado, un projet d’embouteillage indépendant de spiritueux dénichés dans le monde entier sous la houlette de 2 pointures de la restauration et du bar londonien : Michael Sager et Marcis Dzelzainis, de Sager & Wilde. Aujourd’hui, leur marque propose 7 distillats venus de Oaxaca mais aussi d’autres sites comme Puebla.

Michael Sager et Marcis Dzelzainis – Photo Charlie Mc Kay
El Destilado, Pechuga de Mole Poblano

Retrouvez les interviews dans leur intégralité dans le prochain magazine Barmag. Pour être sûr de ne pas le louper… abonnez-vous ! 😉

T'EN PENSES QUOI?

1 point
Upvote Downvote

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

MONSIEUR MOUTARDE, PREMIER BAR MIXO DE DIJON

THE MODERN ALCHEMIST : UN BAR BRUXELLOIS QUI AIME LE RHUM