Menu
in

TOURISME BRASSICOLE, LE GARD LANCE SA ROUTE DES BRASSEURS

La route des brasseurs GARD - Featured Image BARMAG

Créée début mai à l’initiative de la CCI et du Département, la démarche a l’ambition de promouvoir les brasseurs locaux. Outre garantir de la visibilité à ces artisans, c’est l’occasion d’organiser une véritable filière sur le territoire. Retour aux sources.

À l’origine de la Route des brasseurs du Gard, un événement : le Concours d’art gourmand lié au label « Le Gard : militant du goût », créé en 2002.

« Il y a maintenant 20 ans, nous avons décidé de valoriser notre patrimoine gastronomique via ce label qui vise la promotion des produits alimentaires issus de notre département, explique Stéphanie Villessot, responsable du pôle Performance, Commerce et Tourisme à la CCI du Gard. Or nous avons remarqué que de plus en plus de brasseries du territoire candidataient au concours qui en découle. Notre ambition étant de maintenir et si possible de développer une économie locale favorisant les circuits courts en créant du lien entre les producteurs et les établissements de la région, nous nous sommes penchés sur le secteur brassicole. Concrètement, avec 35 brasseurs locaux implantés sur le territoire, nous avons pensé que le temps était venu de créer une véritable filière dédiée à cette branche. »

Portée par différentes instances, du Département à la Région en passant par la CCI, la chambre des métiers et de l’artisanat ou encore Gard Tourisme, la démarche « Le Gard militant du goût », qui compte 700 artisans des métiers de bouche, des restaurants, des cavistes, a donc sa filière brassicole. Un label auquel peuvent donc désormais prétendre toutes les brasseries souhaitant en bénéficier. Même s’il leur faudra au préalable répondre à plusieurs conditions.

La Route des brasseurs : un budget de 10 000 €

« S’ils veulent être labélisés, faire partie de la filière et de ce fait avoir de la visibilité sur la Route des brasseurs que nous avons dessinée, les artisans du secteur doivent signer une charte qui les engage à respecter certaines règles », précise Stéphanie Villessot.

En premier lieu, tous sont dans l’obligation de brasser dans la région et d’assurer eux-mêmes une partie de leur distribution.

Ils doivent également favoriser la création d’emplois et se montrer actifs dans la promotion des autres membres du réseau « Le Gard : militant du goût ».

« À ce jour, en signant cette charte, 10 brasseurs ont rejoint le label et 5 autres viennent de nous contacter pour y adhérer », ajoute-t-elle.

De ce fait, pour l’heure 10 brasseries jalonnent la Route des brasseurs et bénéficient des outils de communication associés : un dépliant promotionnel mis en avant dans les établissements partenaires, et un teaser en format vidéo qu’ils peuvent diffuser sur leurs réseaux sociaux. Une campagne marketing dont le budget avoisine les 10 000 €.

«Si notre ambition est de déployer une offre touristique attractive à même d’attirer les amateurs de bières, notre démarche vise aussi la promotion des circuits courts. Avec cette opération, nous souhaitons faire connaître ces brasseries aux habitants du Gard via leurs spécialités, l’attractivité de nos ingrédients locaux (châtaignes, pruneaux…), de manière à ce qu’ils privilégient la consommation de bières locales.»

Écrit par Charlie Bist

Built in self test

Leave a Reply