Menu
in , ,

FAUVE CRAFT BIÈRE, UNE BRASSERIE EN PLEINE ASCENSION

Banner Fauve Craft Bière - BARMAG Featured Image

Elle s’est classée dans les 10 meilleures françaises du site Untappd, fait un tabac avec ses bières éphémères en canette et ouvre son second site de production près de Montpellier. Après tout juste deux ans d’activité, elle est devenue un vrai modèle de réussite dans le paysage de la bière française.

Retour sur cette success story.

Une brasserie urbaine axée sur la qualité et l’innovation

Depuis fin octobre, le brewpub à succès les Cuves de Fauve, basé dans le 11e arrondissement à Paris, a fermé ses portes comme tous ses confrères du monde du bar et de la restauration en France, crise sanitaire oblige.

Ses 2 pêchus fondateurs, Antoine Robic et Cyprien Maisonnier, ont retroussé leurs manches pour poursuivre leur activité principale, le brassage de leurs bières, et développer de nouveaux projets audacieux.

Dans une ambiance cool, ce duo perfectionniste a rapidement conquis le gosier des gourmets parisiens avec ses boissons maltées ultraéquilibrées, parfois boostées aux fruits, mais surtout en adoptant une approche anglo-saxonne basée sur une multitude de styles.

« Nous avons commencé relativement tard sur le marché français de la bière craft mais rapidement nous avons réalisé des produits de qualité, détaille l’aventurier Antoine Robic. Mon associé et brasseur Cyprien, à l’origine biologiste normalien, a acquis une riche expérience dans un brewpub en Écosse et une brasserie à gros volumes en Irlande. Après l’ouverture, nous avons continué à travailler pour améliorer sans cesse la qualité de nos bières. Début 2020, un consultant irlandais est même venu nous former au traitement de l’eau. Depuis le début, nous collaborons sur nos recettes et réfléchissons de manière analytique et technique. Pour découvrir nos bières, la meilleure expérience est dans notre brewpub. »

German Pils, Berliner Weisse Framboise Citron Vert, Double IPA DDH Citra Ekuanot Mosaic, Imperial Stout Vanille Bourbon de Madagascar… voici leurs dernières bonnes trouvailles à siroter les yeux fermés.

Un virage sous format canette

À défaut de boire ces bonnes mousses tirées des 16 becs multicolores du brewpub, le malin tandem s’est lancé dans la canette pour ses bières éphémères (6 par mois) en louant les services de Los Bucaneros, une société spécialisée dans ce conditionnement.

« La canette présente beaucoup d’avantages. Celle-ci donne une bière de meilleure qualité, elle est bénéfique pour l’environnement car le contenant en aluminium est recyclable, et c’est un parfait support pour exprimer le travail des artistes avec qui nous collaborons. Dans l’avenir, nous proposerons uniquement des canettes sur notre webshop et nos points de vente via notre distributeur principal GuruBeer », raconte le cofondateur.

En effet, l’univers visuel de la jeune maison constitue l’une des clefs de son succès fulgurant. Alice Louradour, Alina(lalala), Antinomia, Jeanne Varaldi, Alice Des… voici le nom de quelques-unes de ces figures artistiques qui habillent avec goût et couleurs les canettes de Fauve Craft Bière. Une rubrique leur est même dédiée sur leur blog.

Autre nouveauté concoctée par le duo de choc : le lancement d’un système de précommande sur le webshop des séries limitées de canettes sorties direct des fermenteurs et livrées dans toute la France dès le lendemain de l’encannage. Fraîcheur assurée ! Et en bonus, le spectacle de la mise en canette à découvrir masqué au brewpub.

Un deuxième site de production dans le sud

Malgré un contexte économique complexe, Antoine Robic et Cyprien Maisonnier ont décidé de passer à la vitesse supérieure pour l’année 2021 en créant leur première véritable «brasserie» à Mauguio près de Montpellier.

Leur objectif : tripler leur volume de production et cibler une clientèle localisée dans le sud.

« Nous réalisons de petits volumes au brewpub. Nous visons sur ce second site une production d’environ 1 500 hectolitres, ce qui reste plutôt faible, mais nous voulons continuer de privilégier la qualité sur la quantité. Nous nous sommes équipés d’outils en conséquence : une salle de brassage de 10 hectolitres, et un parc de 6 cuves de fermentation de 10 à 30 hectolitres. »

Second atout de cette localisation méridionale : booster les bières avec des fruits directement recueillis des vergers alentour. Mais cette brasserie a une autre vocation, chère aux fondateurs : la création d’un chai pour développer des bières barriquées.

« Ce style de bière nous laisse le champ des possibles avec une durée de vieillissement entre un et deux ans, où nous pourrons ajouter différents ingrédients aromatiques dans les fûts comme de la noix de coco ou de la vanille. Nous avons déjà commencé à Paris à faire maturer un Barley Wine dans des microbarriques de cognac de la maison Bourgoin. À terme, nous projetons l’acquisition d’une centaine de barriques neuves ou ex-fûts de spiritueux ou de vin. Dans un second temps, nous envisageons de produire des bières acides avec une fermentation spontanée de type wild ale ou farmhouse ale. »

De beaux projets qui donnent bien soif !

Article issu du magazine BARMAG.

Abonnez-vous !

Écrit par Laurence Marot

Leave a Reply