Single-Cask-2020 Plantation
in

LES SINGLE CASKS PLANTATION EXPLORENT LES FRONTIÈRES DU RHUM

Ils prennent cette boisson très au sérieux sans pour autant cesser de repousser les frontières à travers de nombreuses expérimentations. La nouvelle gamme « provenant d’un seul fût » reflète cet état d’esprit avec 11 références, 6 provenances, des collaborations d’exception et une diversité qui met à l’honneur les différents terroirs.

Ils sont réputés pour leur double vieillissement : le premier dans leur pays d’origine, en fûts de bourbon ; et le second en Charente, en fûts de chêne français. Voilà longtemps que les rhums Plantation ont trouvé leur signature. Avec sa collection de single casks, Plantation va encore plus loin et impose un troisième vieillissement à ses rhums dans des contenants souvent inédits, toujours étonnants.

Des maturations uniques

Alexandre Gabriel, le master blender de la maison, est un érudit toujours en quête d’échanges et de savoirs. Pour cette nouvelle série de single casks, il s’est rapproché de plusieurs producteurs de spiritueux à travers le monde et chacun s’est enrichi des connaissances de l’autre. On l’a vu à Brooklyn, à la New York Distilling Company, ou encore au Danemark pour découvrir l’aquavit Linie. Ces rencontres se sont concrétisées avec le programme « Barrel swap », qui consiste en un échange de barriques entre producteurs.

Il y a 2 ans, Plantation avait frappé un grand coup avec un Guyana affiné dans un fût de tequila Ocho et un Jamaica XO passé par un fût de whisky Teeling. Cette année, l’esprit collaboratif fait encore mouche avec un Fiji 9 ans affiné en fûts d’aquavit qui a bravé vents et marées lors d’un périple de 5 mois en bateau, ou encore un Jamaica 1996 affiné en fûts de rye whiskey.

Une palette diversifiée

Grâce à ces affinages uniques et à des provenances variées, la gamme de single casks propose tout un éventail de saveurs. Il y en a clairement pour tous les goûts. Le Barbade 6 ans, affiné en fûts de calvados, fait figure d’étalon : avec sa bouche gourmande et son nez aérien, il représente à merveille le style Plantation. Avec l’assemblage Barbados x Jamaica 9 ans en fûts d’acacia, on retrouve la touche créative d’Alexandre Gabriel : le fût met en avant le côté floral du rhum jamaïcain et offre une belle élégance.

Les amateurs de sensations fortes ne lambineront pas en chemin, ils iront droit au but avec les 2 très vieux rhums jamaïcains. Le Jamaica 2000, distillé chez Clarendon et affiné en fûts de Borderies XO, se révèle une merveille du genre avec ses notes de mangue bien mûre et de mirabelle. Quant au Jamaica 1996, distillé chez Long Pond et affiné en fûts de rye, il n’est pas en reste avec son incroyable intensité et ses notes de fruits tropicaux et d’amande amère. Enfin l’oscar du rhum WTF est attribué au Fiji 2009, affiné 6 mois en fûts de Kilchoman, un whisky écossais tourbé. S’il part un peu dans tous les sens avec ses notes à mi-chemin entre la tourbe terreuse et les fruits confits, il ne s’en montre pas moins très agréable et particulièrement fun.

Cette gamme reflète parfaitement l’esprit de Plantation : beaucoup de travail, une précision sans faille, et le partage du tout sans prise de tête.

T'EN PENSES QUOI?

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
COGNAC-BARTENDER-CONTEST

CONFINEMENT : ÇA BOUGE DU CÔTÉ DU COGNAC

calendrier de l'avent bières V and B_

LES DESSOUS DES CALENDRIERS DE L’AVENT 100% BIÈRES