in ,

FRANCE BIÈRE CHALLENGE : UNE ÉDITION 2021 À BRUXELLES

Axel Cleenewerck, journaliste belge pour l’agence de presse Belga et le magazine Bière Grand Cru.

As-tu déjà participé aux concours organisés par BeComev ?

Je participe à Brussels Beer Challenge depuis 2015, et à France Bière Challenge depuis 2019.

Que penses-tu du paysage brassicole français ?

Mon regard est plutôt positif. Quand, en vacances, j’avais l’occasion de prendre une bière dans les cafés du nord de la France, je trouvais essentiellement des marques belges ou des institutions de la région comme 3 Monts ou la Goudale. France Bière Challenge m’a ouvert les yeux sur le travail des microbrasseries françaises. Certaines de leurs bières sont particulièrement bien faites et équilibrées. J’ai découvert chez des cavistes en France des pépites comme la nordiste Brasserie du Pays flamand, La Débauche d’Angoulême, ou Brasserie Sainte Cru basée en Alsace – une région que j’apprécie pour sa culture bière et vin.

Et la vision des consommateurs belges ?

Il existe 2 types d’avis : ceux marqués par un côté protectionniste, prenant de haut les brasseries françaises ; et ceux plus curieux et épicuriens, conscients de la qualité croissante des brasseries artisanales dans l’Hexagone.  

Que penses-tu des bières présentées à France Bière Challenge ?

J’ai goûté des catégories très différentes entre des bières blondes, des spécialités IPA, des bières fumées, et des bières de blé type belge. J’ai trouvé que l’ensemble des échantillons présentés était vraiment de qualité mais que parfois cela manquait de cohérence dans le choix de la catégorie fait par la brasserie. Par exemple, certaines Black IPA ne correspondaient pas au style. Le dosage en houblon était un peu timoré. Je donnerais un conseil aux brasseries françaises : osez vous distinguer à travers vos propres recettes !  

Ça vous a plu ?

Écrit par Laurence Marot

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
brasserie_du_nord_motte-cordonnier

BIÈRES MOTTE-CORDONNIER : LA RENAISSANCE D’UNE BRASSERIE FAMILIALE

zezoet_biere

ZE ZOET : DE L’AMATEUR AU PROFESSIONNEL